ECLOZAREA

Composé de 2018 à 2019

merci
Carlo, Chris, Jean, White Noise, Patrick, Gandi, Nausicaa, Rachel,
Marie, Mireille, Samy, Roxana

Chroniques

Silence And Sound webzine https://silenceandsound.me
Avec le titre d’ouverture, La Jetée, en forme d’hommage au court-métrage expérimental du réalisateur Chris Marker, Lingouf continue de faire évoluer son univers et de jouer avec les extrêmes.
Mélangeant comme à son habitude, indus, hardcore, electro, drill, etc… l’artiste propose un album qui flirte avec un coté symphonique, voir parfois presque « pop », en partie du à ses nappes planantes et ses mélodies évolutives.
Fortement enrobé de noise et de grésillements, de rythmes soutenus et de frénésie appuyée, Eclozarea livre son lot de pulsations coups de poing, écorchant de l’intérieur les styles pour accéder à une forme de pureté originelle.
Les kicks bien que présents, ne sont plus là pour faire exploser nos neurones, mais pour appuyer la narration et donner des points de repère. Les référents enfantins ont disparu pour laisser la place à des samples plus métaphysiques, le corps et l’esprit devenant l’essence même de cet album aux énergies en flux tendus.
Lingouf a tout mis en place pour que l’auditeur soit prêt à partir en voyage. Un voyage au psychédélisme tonitruant et aux chocs métalliques, sous l’oeil bienveillant d’hôtesses et de stewards préparés pour le dernier dernier grand saut. Un Artiste Unique.
Roland Torres

Chronique de télépathe :
« – Regarde. Il fait des dessins, il capte ses rêves, il les retranscrit en dessin…. Il fait de la musique aussi, comme de la musique techno. Qu’est ce que ça dégage cette musique ? Regarde, lorsqu’il compose. Donc lui il la ressent bien, mais… Regarde ce qu’il se passe énergétiquement avec cette musique…
– Je vois un peu le même effet que cette molécule… heu… je ne sais plus comment on l’appelait… C’est pareil, mais en beaucoup moins puissant.
Il y a ses corps subtils qui vont un peu se … comme danser disons.
– Se mélanger ?
– Oui. Et ça va le mettre un peu dans un état second, un état modifié de conscience, et en même temps ça va l’apaiser, du coup c’est positif….
C’est positif et derrière c’est ce qu’il cherche aussi à travers ses dessins… enfin, ce n’est pas ce qu’il cherche, mais c’est ce qu’il retranscrit.  ….
C’est comme s’il cherchait aussi à avoir ce sentiment de bien être et d’être un peu ailleurs en même temps.
– Donc ça lui fait du bien tout ça, c’est plutôt positif.
– Oui oui oui.
– Et la musique qu’il a composé, qu’est ce que ça fait sur les personnes qui l’écoutent, est-ce que ça fait le même effet ou pas forcément ?
– Pas sur tous. Quand je vois des gens qui écoutent sa musique, il y en a certains qui vont totalement être hermétiques et ça ne va rien leur faire.
D’autre au contraire vont être pareil, dans le même état, ça va les amener dans un état modifié de conscience… Alors c’est lié à quoi ? … Je ne sais pas…. Une question de fréquence de base initiale… plus ou moins comme la sienne à lui… C’est comme s’il faisait de la musique pour lui et du coup ça va pouvoir agir sur les personnes qui sont sur la même fréquence… Mais du coup c’est vraiment… ce n’est pas pour tout le monde… entre guillemet..
– Ouais
– Mais ce n’est pas grave…
– C’est plutôt bénéfique de toute façon…
– Oui oui …
– Dans l’absolu. »